archive-es.com » ES » X » XN--DAT-DMA.ES

Total: 456

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Daté - PROBLEM JE U MENI (Le Problème est en moi). Claude Lévêque, 2011 - Sarajevo
    rocailleux Il est conduit par un jeune garçon au regard clair et perçant qui scrute les alentours crocus à pétales frêles entr ouvertes guirlandes de baies rouges champignons de lumière Ce paysage enchanteur déchiquète mutile ampute et tue Un voile de brume bleue estompe les ombres le jour succombe Nous repartons Ton visage d éclipse s imprime sur la vitre latérale de notre voiture Ses yeux ont tout vu les fusées illuminant le paysage de tirs tactiques les firmaments oranges aux crépitements continus Ces aveuglements se sont mués en fontaines d argent et d or Tuez les jusqu au dernier Grenades pépins répandus Draps immaculés sommeil pourpre aux lampes de chevet incendiées En lisière d horizon les vitres tranchantes fragmentent les épaules nues des amants Des visages d angles d ombre traversent les rafales Journal télévisé murs criblés en incrustation champs de fleurs amputées espaces de ventes Amour gloire et beauté Ton corps de gamin de quatorze ans a enlacé l arbre noirci Tu l as secoué de toutes tes forces incapable d admettre qu il était mort Tu repasses près du tronc pétrifié et ton regard clair s inonde de larmes salées Les ruines assassines sont en arrêt Des panaches d herbes les caressent en silence L être post humain n y est pour rien les états forts fabriquent des armes et des munitions technologiquement intelligentes On extermine on enfoui puis on balaye Tabula rasa et reconstruction plein tarif Quelques années passent et l enfant joueur ramasse naturellement la poupée qui le blesse et infecte ses deux jambes Petit papa noël On recommence encore et encore au commandement du plus fort La radio gémit ma petite fille de douze ans tuée par un jeune voisin un jour noir devenu barbare ma maman disparue ensevelie sous les gravats et la

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/PROBLEM-JE-U-MENI/Claude-Leveque/s3/article-204.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - SILENT SCREAM. Josiane Guilloud-Cavat sur Mike Kelley, 2011 - Michigan
    eau emporte dans le courant Au bord d une piscine Jocaste 3 prend un bain de soleil Son allure est fidèle aux standards télévisuels américains Le rôle est interprété par une ex Superstar de la factory d Andy Wahrol Secouant ses boucles blondes dipe 4 les yeux gourmands l enduit de crème solaire Un baiser s ensuit qui pervertit le style aseptisé du feuilleton sentimental Larry Clark n est pas loin Dans une intrigue parallèle survient Kappa incarné par Mike Kelley Le teint artificiellement buriné il pose un regard vert et tourmenté sur la tragédie qui se joue ici Après s être miré dans une bassine où flotte un double objet rouge il glisse un concombre épineux dans un escarpin Puis à travers une vitre il observe médusé Jocaste intouchable qui entrouvre inexorablement les jambes Tout à la fois spectateur impuissant et catalyseur il lèche longuement le verre qui les sépare Dans le ciel noir brille une lune ronde devant elle passe un nuage dipe entrouvre un rasoir Noooooooon Sous le regard béant de Luis Bunuel 5 la lame traverse l il bleu du jeune homme The End 2011 Une maison blanche entreprend un voyage dans la banlieue de Detroit Cette maison mobile pourrait être celle de Barbie C est en réalité la réplique à l échelle 1 1 de la résidence familiale où Mike Kelley a passé son enfance Tractée par un camion depuis plus d un an elle relie la ville de Détroit où l artiste réside actuellement à Westland banlieue voisine où il a grandit Traversant les différentes communautés qui entourent la ville elle terminera son voyage courant 2011 posée comme un double imperceptible à côté de la maison originale des Kelley Mobile Homestead Mike Kelley http www artangel org uk projects 2010 mobile homestead Go west

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Silent-Scream/Mike-Kelley-Josiane-Guilloud-Cavat/s3/article-208.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - SIG SAUER SONG, Olivier Sun - Genève
    de son veston défraîchit et dans l autre poche deux chargeurs équilibrent l ensemble Il se sent enfin beau fort et c est avec nonchalance qu il pénètre dans un ancien bâtiment industriel transformé en espace culturel Le béton brut a été recouvert d une peinture blanche qui lui donne un aspect laiteux Pour se faire discret Billy fixe le sol recouvert de pavés en bois Dans l ascenseur le stress l envahit au moment où il recouvre son visage avec une cagoule noire Au quatrième étage il tourne à droite pousse une porte avance quelques mètres et ouvre une autre porte Dans la salle autour d une longue table un conseil d administration est rassemblé Le Sig Sauer est déjà dans la main de Billy quand l assemblé pousse un cri d effroi Les quatre premiers tirs débarrassent l humanité d un directeur de banque héritier d une grosse fortune de deux chef de service du gouvernement et de l actionnaire majoritaire d une grosse entreprise Les quatre tirs suivants toujours aussi précis explosent la tête d un avocat expert en trafic d influence celle d une responsable culturelle perverse et de son amant un conseillé municipal sur le départ et d un directeur d école tyrannique Les balles de 9 mm pulvérisent les crânes Les longs exercices de tir dans le Jura ont été utiles et c est avec dextérité que Billy remplace le chargeur et recommence sa besogne Trois cibles sont cachées sous la table ce qui oblige Billy à s approcher Une balle explose la nuque d un éminent professeur suivit par un autre tir pour la conservatrice du musée Yeah hurle Billy avant de vider son chargeur sur le directeur de l institution et mettre fin à plus de quinze ans de corruption À cette

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/sig-sauer-song/olivier-sun/s3/article-202.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - JACQUES VERGÈS - Lausanne
    planches est ce déontologiquement correct Oui car non il ne dira pas un mot à propos de ses illustres clients le terroriste Carlos le jardinier Omar Raddad saga politico judiciaire dans les années 90 avec le célèbre Omar m a tuer le préfet Bernard Bonnet le président de la Polynésie française Oscar Manutahi Temaru Klaus Barbie Milosevic Pas un mot sur ses engagements politiques ni sur sa propre disparition entre 1970 et 1978 Rien sur sa femme Djamila Bouhired une Algérienne condamnée à mort pour terrorisme qu il défendit et épousa 1 Homme de loi il parle de la loi Les lois tout avocat se tient de les connaître presque par c ur selon sa spécialité Il parle de la loi et de la transgression Si les procès passionnent autant c est qu on y voit un monstre un être humain qui a transgressé la loi des hommes un autre moi même qui a franchi le cap qui a osé Ce monstre n est t il pas potentiellement en chacun de nous D où les procès toujours exemplaires Antigone surgit elle qui a transgressé la loi des hommes pour appliquer la loi des dieux Jeanne d Arc les différentes phases de son inique procès jusqu au bûcher La justice est aveugle elle en estropie plus d un Me Vergès à son bureau adossé ne tient pas sa langue Ses gestes n ont pas l emphase d un comédien mais une retenue précise et technique pour appuyer ses propos Le langage du droit tient du technique et du factuel Sa voix étonnamment jeune se met à vibrer sans aller du côté des trémolos chers aux ténors Il devient conteur de réel L avocat et son client ne devrait on pas dire patient comme pour le médecin Pour Jacques Vergès tout homme

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/JACQUES-VERGES/Sophia-Bulliard/s3/article-212.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — revue d'art contemporain — Genève
    DATÉ PLAYLIST CONTACT LIENS altA http xn dat dma es objects newsletter3 php id 1102 alt objects art contemporain evenements 1443132000 html alt objects calendrier php link link objects inscription

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/art-contemporain/S3/revue-1102.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - Edition février/mars 2011
    GENEVOISES EXPOSITIONS PORNTIPSGUZZARDO METZ WHAT ELSE BIENNALES FESTIVALS BLACK MOVIE CONVERSATIONS A PROPOS DU WANI HESSEL MARKOWICZ AILLEURS PROBLEM JE U MENI RÉSEAUX SILENT SCREAM SIG SAUER SONG PROCÈS JACQUES VERGÈS ONT CONTRIBUÉ À CETTE ÉDITION Benoît Billotte Marie Laure Bulliard Sophia Bulliard Josiane Guilloud Cavat Claude Lévêque Emilie Pellissier Barbara Polla Fabienne Radi Olivier Sun Permalink http xn dat dma es art contemporain S3 revue 1102 html DATÉ est

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/art-contemporain/S3/revue-1102.print (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - Droit dans le mur : Neil Young, Philip Guston, musique, peinture, politique et autres. Gilles Rotzetter - Rome
    rencontré ces messieurs mais j aime leurs uvres dépourvues de complaisance Elles avancent à tâtons échouent se relèvent et par dessus tout elles sont à la fois personnelles émouvantes et directes Comme un missile dirigé vers l honnêteté Honnêteté émotions voilà des termes dont les critiques d art tentent de se débarrasser depuis bien longtemps J ai récemment lu l interview de je ne sais plus quel peintre tel un parfait historien de l art il déblatérait sur la primauté des références dans la conception de la peinture contemporaine Le journaliste s extasiait du refus de l artiste à intégrer la dimension émotionnelle À vrai dire dans son travail ce dernier n intégrait pas non plus la qualité L arrogance intellectuelle de l esprit occidental ne cesse de m impressionner on a tout fait tout a été dit la peinture devrait déjà être morte et enterrée Avec notre cerveau et quelques vues satellites de la Terre on croit posséder le monde Reste à voir le degré de cynisme auquel cela nous a menés J en viens à ces remarques à cause des nombreuses uvres actuelles basées sur des théories inspirées surtout des années 70 ou des philosophes contemporains J observe également l arrivée de jeunes artistes fraîchement diplômés ils lisent les textes de circonstance et maîtrisent à la perfection les codes de l art contemporain avec le label HES la situation n est pas prête de s arranger Il s agit là de personnes bien sous tous rapports et tout à fait accommodantes mais à mon avis sans grand intérêt En fait si j entends encore un seul artiste citer Deleuze je crois que je vais m évanouir Lisez des livres regardez des uvres puis lâchez prise parcourez le monde En Suisse toujours l obsession de la communauté artistique pour

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/droit-dans-le-mur-gilles-rotzetter/s3/article-197.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - Eternal Tour : 2961 KM / JERUSALEM - Jerusalem
    d une baleine touchée par une roquette échoue sur la plage Sans occulter le désarroi des civils le film baigne dans une poésie colorée de vie L émotion générée rend plus intolérables encore les violences perpétrées Un sens universel et intemporel s en dégage Les faits ont lieu à Gaza mais cela pourrait être partout quand dans l histoire après un bombardement les civils font l inventaire des pertes irrémédiables des survivants et des choses à entreprendre pour un retour à une vie normale 0 km Même si tout art est potentiellement politique surtout dans des contextes aussi tendus il ne devrait pas être instrumentalisé par les politiciens Khaled Hourani artiste et directeur de l Academy of Art of Palestine explique dans une interview comment il cherche à intégrer la folie de l occupation dans ses uvres Avec le projet Jerusalem 0 qui consiste à placer un peu partout dans le monde des plaques indiquant la distance qu il reste à parcourir jusqu à Jerusalem La ville se situe à moins de 15 km de Ramallah mais un bus local prend approximativement 4 heures pour parcourir la distance Ce qui correspond plus où moins à la durée d un vol direct Easyjet Genève Tel Aviv L Academy of Art of Palestine est l un des sites qui accueillera le festival pour cinq jours de programmation intense des performances des concerts des workshops des visites guidées alternatives et des films seront proposés au public par des artistes et des intervenants palestiniens et internationaux dont plusieurs résidant à Genève Les festivités Donatella Bernardi Rudy Decelière Emmanuel DuPasquier et Beat Lippert feront le voyage qui relie Genève à Jerusalem à vélo réalisant ainsi une performance de 2961 kilomètres Fabiana de Barros proposera une version adaptée du Kiosque à culture déjà implanté un peu partout dans le monde Le groupe audiovisuel Tashweesh parmi d autres invités interviendra dans le kiosque constitué de sa seule structure symbole de transparence et doté en son centre d une table pour le dialogue Une programmation de vidéos choisies par Denis Pernet sera donnée à voir ainsi que New York 2007 d Angela Marzullo dans laquelle elle récupère de manière outrancière le film de Carpenter New York 1997 et la catastrophe des Twins Towers pour les revendiquer comme actes de révolte féminins 6 Le collectif Klat réalisera une uvre in situ intitulée Listen to the stones Après avoir exploré divers quartiers de la ville ils ramèneront des pierres de chacune de ces explorations Jour après jour ils érigeront une sorte de cairn au sommet du Citadel Youth Hotel avec des données spatio temporelles du lieu et du moment de la sélection inscrites sur chacune des pierres constituant ainsi une mémoire minérale de la ville Le public attendu local et international devrait être composé également d Israéliens Les voix croisées de Standing in the Beach with a Gun in the Hand auront ainsi une résonnance sur le terrain www eternaltour org Festival Eternal Tour 2010 Jerusalem Du 5 au 10

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/eternal-tour-jerusalem-josiane-guilloud-cavat/s3/article-194.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive