archive-es.com » ES » X » XN--DAT-DMA.ES

Total: 456

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Daté - Macadam Online, Julien Maret - Genève
    était venu à l esprit stagnant en perle sur le tarmac un petit poème à la sauce de ce Frédéric Boulevard Carl Vogt c est là que j ai débarqué au 44 par un samedi après midi de grande chaleur d août un studio qui a tout l air d une cabine hublot et tangage l antenne de la TSR mât du quartier le grand mât poupe aux vents il y en a quatre Place du Cirque terrain vague terre jaune et poussière immense mer indienne je la traverse quotidiennement à pied sur un passage goudronné là brocante du mercredi bibelots frocs en tout genre livres balancés pêle mêle dans des cartons sacs d embruns bout de banquise où je m assieds Appartement 5 avenue de Carouge les appartements du capitaine vieil homme en défroque salace et homme de droit voix pointue et sèche c est là que je prends rendez vous chez mon ami Christian barreau du homard trempe la patte des dimanches Etc ceci pour introduire cet ami qui m a présenté en catimini pas très loin de la période sise plus haut un certain Jean Jacques Bonvin long sec et l il vif qui avait ouvert en sourdine et pour les rares amateurs un site du nom de Coaltar un site fait de textes étranges déroulant le coaltar comme le goudron se répand noir et gluant Toujours est il que cet homme je ne l ai plus jamais revu Genève a des vertus de grandeur bien que je gardais sa trace par les mouvements de son site dont j étais curieux J attendais de voir Depuis fin 2008 trois ans auront passé Coaltar existe toujours des auteurs nouveaux renforcent les premiers heures du flambeau où un peu lire des textes de tout bord Jérôme Meizoz Alain Bagnoud

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE/MACADAM-JULIEN-MARET/s3/article-148.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive


  • Daté - Vaincre le Hasard. Fayçal Baghriche au Quartier. - Quimper
    l excellent centre d art de Quimper le Quartier nouvellement dirigé par Keren Detton Audacieuse celle ci avait souhaité que je présente une lecture inhabituelle du travail de Fayçal Baghriche artiste En voici le résumé Fayçal Baghriche est musulman J ai tenté de démontrer comment il à joué et déjoué les déterminismes que suppose le fatum musulman le mektoub la fatalité Pour ce faire j ai proposé de relire une partie de son travail à la lumière des préceptes fondamentaux de l islam Je n ai pas manqué d évoquer les cinq piliers de l islam Salat d abord les 5 prières en direction de la Kaaba pour identifier toute une série de travaux liés à la perspective et au point de vue Partant de l idée que Dieu est partout qu il est à la fois point de vue et point de fuite j ai supposé que Fayçal marquait sa condition d homme à n avoir en tant que croyant qu un point de mire Dieu donc n importe lequel éhéh Après avoir rapidement évoqué son tapis de prière 2 comme une représentation de la Oumma la communauté des croyants j ai parlé de Chahada la reconnaissance de l unicité de Dieu et de la prophétie de Mahomet Ici j ai insisté sur la scriptio defectiva du Coran cette écriture squelettique qui ouvre comme la Torah à toutes les interprétations et sur interprétations aux lectures tardives aux exégèses problématiques Plusieurs pièces font écho à ce pilier chez Fayçal Baghriche comme par exemple La ifham 3 Zakat l aumone aux pauvres selon ses moyens le troisième pilier renvoyait naturellement à Phillipe 4 ou au marché de l emploi 5 J ai profité de cet aspect socialisant pour faire un survol supersonique des rapports complexes entre Marxisme et Islam qui oscillent

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/QUIMPER/JULIEN-BOUILLON-FAYCAL-BAGHRICHE-QUARTIER/s3/article-142.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - Corporate Everything, Fri/art, Fribourg - Fribourg
    de l entreprise qui fait désormais partie de notre culture populaire Dans une volonté non illustratrice Corporate everything offre un regard sur le monde de l entreprise et sur ses codes Son vocabulaire fait l objet d une relecture de la part des différents artistes invités Peut être en résistance face à ces modèles ou le jeu de mots devient à son tour une forme de résistance Est ce une relique de cette malédiction romantique Résistance certes mais ne nous y trompons pas pas de dissidence On a plaisir à lire ou relire les Lettres de non motivation de Julien Prévieux qui outre souligner le droit de refuser un travail décortique les formulations des appels d offre Il met en avant une syntaxe et une terminologie de valorisation des compétences attendues et des tâches à mener pour le poste en question Par exemple le technicien territorial se meut chez lui en un poète du territoire qui offre une dérive paysagère Carey Young nous propose quant à elle une séance chez le psychiatre pour mieux reconnaître l influence et la persistance de slogans promotionnels de grosses sociétés souvent sponsors artistiques dans notre inconscient Apple avec Think different Ubs avec Un monde de différence ou You and us Hewlett Packard avec La beauté vient de l interieur Par cette séance par procuration l artiste nous propose de nous défaire de ces présupposés créatifs et d éviter les impressions trop corporate Tout en arts visuels Corporate Everything offre une grille de lecture sur le monde de l entreprise Elle ne cherche pas foncièrement à remettre en cause l épanouissement que l on peut y avoir mais davantage à observer les outils qu elle met en oeuvre pour susciter notre implication et asseoir notre participation au sein de cette grande famille qu est le

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/FRIBOURG/CORPORATE-EVERYTHING-FRI-ART/s3/article-156.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - Cellule Metamkine à Mexico, TaMo TuMA - Mexico
    4000 par mois A l affiche 4 groupes je m intéresse à la Cellule d Intervention Métamkine venue de Fance c est à dire à Christophe Auger Xavier Quérel et Jérôme Noetinger Ces trois artistes vivent à Grenoble et expérimentent depuis vingt ans le monde sonore et visuel de La Cellule 23h30 on espère les voir bientôt occuper l ample patio colonial magnifique espace à ciel ouvert Xavier Quérel et Christophe Auger projectionnistes sur support 16mm armés d un choix de morceaux de pellicule et d un arsenal de filtres lentilles de cristal prismes tuyaux gélatines de couleurs plaques de métal trouées produits chimiques lampes de poches miroirs réinventent les images expérimentées antérieurement dans leur laboratoire MTK Le troisième acteur Jérôme Noetinger à la réalisation électroacoustique travaille avec un enregistreur Revox deux pistes et un nombre de bandes qu il met en boucle Sur cette base il joue d une panoplie de micros radio flash aimants et petits objets capteurs magnétiques avec lesquels il orchestre une musique bruitiste totalement libérée et organique Tous trois sont de formidables improvisateurs qui dans le vif créent un moment de déconstruction de sons et d images souvent séquentiels qu ils transforment détournent reconstruisent avec

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/MEXICO/METAMKINE-FMX-TAMO-TUMA/s3/article-150.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - ACCROCHAGE VAUD 2010 - Lausanne
    monde aujourd hui peint trop bien GUILLEMIN M Guillemin qui a certainement du mérite dans l exécution dépense trop de talent à soutenir une mauvaise cause la cause de l esprit en peinture J entends par là envoyer à l imprimeur du livret des légendes pour le public du dimanche MULLER M Muller croit il plaire au public du samedi en choisissant ses sujets dans Shakespeare et Victor Hugo De gros amours Empire sous prétexte de sylphes Il ne suffit donc pas d être coloriste pour avoir du goût Sa Fanny est mieux DUVAL LECAMUS PERE Sait d une voix légère Passer du grave au doux du plaisant au sévère DUVAL LECAMUS JULES a été imprudent d aborder un sujet traité déjà par M Roqueplan GIGOUX M Gigoux nous a procuré le plaisir de relire dans le livret le récit de la Mort de Manon Lescaut Le tableau est mauvais pas de style mauvaise composition mauvaise couleur Il manque de caractère il manque de son sujet Quel est ce Des Grieux je ne le connais pas Je ne reconnais pas non plus là M Gigoux que la faveur publique faisait il y a quelques années marcher de pair avec les plus sérieux novateurs M Gigoux l auteur du Comte de Cominges de François Ier assistant Léonard de Vinci à ses derniers moments M Gigoux du Gil Blas M Gigoux est une réputation que chacun a joyeusement soulevée sur ses épaules Serait il donc aujourd hui embarrassé de sa réputation de peintre RUDOLPHE LEHMANN Ses Italiennes de cette année nous font regretter celles de l année passée DE LA FOULHOUZE a peint un parc plein de belles dames et d élégants messieurs au temps jadis C est certainement fort joli fort élégant et d une très bonne couleur Le paysage est bien composé Le tout rappelle beaucoup Diaz mais c est peut être plus solide PERESE La Saison des roses C est un sujet analogue une peinture galante et d un aspect agréable qui malheureusement fait songer à Wattier comme Wattier fait songer à Watteau DE DREUX est un peintre de la vie élégante high life Sa Châtelaine est jolie mais les Anglais font mieux dans le genre paradoxal Ses scènes d animaux sont bien peintes mais les Anglais sont plus spirituels dans ce genre animal et intime MME CALAMATTA a peint une Femme nue à sa toilette vue de face la tête de profil fond de décoration romaine L attitude est belle et bien choisie En somme cela est bien fait Madame Calamatta a fait des progrès Cela ne manque pas de style ou plutôt d une certaine prétention au style PAPETY promettait beaucoup dit on Son retour d Italie fut précédé par des éloges imprudents Dans une toile énorme où se voyaient trop clairement les habitudes récentes de l Académie de peinture M Papety avait néanmoins trouvé des poses heureuses et quelques motifs de composition et malgré sa couleur d éventail il y avait tout lieu d espérer pour l auteur un avenir sérieux Depuis lors il est resté dans la classe secondaire des hommes qui peignent bien et ont des cartons pleins de motifs tout prêts La couleur de ses deux tableaux Memphis Un assaut est commune Du reste ils sont d un aspect tout différent ce qui induit à croire que M Papety n a pas encore trouvé sa manière ADRIEN GUIGNET M Adrien Guignet a certainement du talent il sait composer et arranger Mais pourquoi donc ce doute perpétuel Tantôt Decamps tantôt Salvator Cette année on dirait qu il a colorié sur papyrus des motifs de sculpture égyptienne ou d anciennes mosaïques Les Pharaons Cependant Salvator et Decamps s ils faisaient Psammenit ou Pharaon les feraient à la Salvator et à la Decamps Pourquoi donc M Guignet MEISSONIER Trois tableaux Soldats jouant aux dés Jeune homme feuilletant un carton Deux buveurs jouant aux cartes Autres temps autres moeurs autres modes autres écoles M Meissonier nous fait songer malgré nous à M Martin Drolling Il y a dans toutes les réputations même les plus méritées une foule de petits secrets Quand on demandait au célèbre M X ce qu il avait vu au Salon il disait n avoir vu qu un Meissonier pour éviter de parler du célèbre M Y qui en disait autant de son côté Il est donc bon de servir de massue à des rivaux En somme M Meissonier exécute admirablement ses petites figures C est un Flamand moins la fantaisie le charme la couleur et la naïveté et la pipe JACQUAND fabrique toujours du Delaroche vingtième qualité ROEHN Peinture aimable argot de marchand de tableaux REMOND Jeune école de dix huit cent vingt HENRI SCHEFFER Auprès de Madame Roland allant au supplice la Charlotte Corday est une oeuvre pleine de témérité Voir aux portraits HORNUNG Le plus têtu des trois n est pas celui qu on pense BARD Voir le précédent GEFFROY Voir le précédent COROT A la tête de l école moderne du paysage se place M Corot Si M Théodore Rousseau voulait exposer la suprématie serait douteuse M Théodore Rousseau unissant à une naïveté à une originalité au moins égales un plus grand charme et une plus grande sûreté d exécution En effet ce sont la naïveté et l originalité qui constituent le mérite de M Corot Évidemment cet artiste aime sincèrement la nature et sait la regarder avec autant d intelligence que d amour Les qualités par lesquelles il brille sont tellement fortes parce qu elles sont des qualités d âme et de fond que l influence de M Corot est actuellement visible dans presque toutes les oeuvres des jeunes paysagistes surtout de quelques uns qui avaient déjà le bon esprit de l imiter et de tirer parti de sa manière avant qu il fût célèbre et sa réputation ne dépassant pas encore le monde des artistes M Corot du fond de sa modestie a agi sur une foule d esprits Les uns se sont appliqués à choisir dans la

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/LAUSANNE/ACCROCHAGE-VAUD-2010-JEAN-MARIE-REYNIER/s3/article-143.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - Edition mars/avril 2011
    ET LIBERTÉ FLASH BACKS LOPIN DE TERRE BIENNALES FESTIVALS WHITNEY BIENNALE BLACK MOVIE NOTES EN DÉRIVE MACADAM ONLINE CARRIÈRES COMMENT VAINCRE LE HASARD ENSEIGNES CORPORATE EVERYTHING TENDANCES MÉTAMKINE À FMX EXPOSITIONS ACCROCHAGE VAUD 2010 ONT CONTRIBUÉ À CETTE ÉDITION BENOÎT BILLOTTE JULIEN BOUILLON SOPHIA BULLIARD LAURO FOLETTI LAURENT KROPF CHEONG KWON JULIEN MARET LAURE MI HYUN CROSET EMILIE PELLISSIER FABIENNE RADI JEAN MARIE REYNIER TAMO TUMA Permalink http xn dat

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/art-contemporain/S3/revue-1003.print (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Editorial février 2010 — Genève
    bêtement dans le vide avant de s épuiser pour d autres frontalement contre un panneau indicateur l accélérateur vissé au pied le natel à l oreille Un 29 janvier pour ce qui nous occupe entre deux bonnes piles de ce Foutre des morts discrètement verni à Annemasse il n y eut l espace d un instant plus aucun horizon valide à nos yeux plus aucune rampe d appui comme cela peut arriver en visitant une exposition d art contemporain A peine quelques images pour s ébrouer et remuer des anecdotes Assez direz vous pour colorer une triste journée d hiver tourmentée par El Niño ce redoutable phénomène climatique qui nous couvre d engelures et refroidit les viscères tout en anéantissant ailleurs des populations entières Au fait à propos de chair que fait on des membres des milliers d amputés d Haïti L histoire a certes démontré qu on pouvait en tirer des produits fort intéressants et de première utilité Quant aux gravats seront ils écoulés un par un comme des fragments du mur de Berlin ou serviront ils au terrassement des spas de bienfaiteurs de circonstance évangélistes détachés par petites unités entre les campements de fortune et la marmaille égarée

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/EDITORIAL/ENGELURES/SOPHIA-BULLIARD-LAURO-FOLETTI/s2/article-138.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — LA DEPENDANCE, Charge Utile à Renens — Renens
    la Dépendance cette pas si modeste maison au fond du jardin Elle a ouvert en avril 2009 au public mais uniquement sur le bouche à oreille et héberge une programmation de concerts et d expositions Une dizaine de personnes de la ferme ou d ailleurs s en occupent un collectif informel autofinancé Aurélien Collas en est un des curateurs La première exposition Le jour d après jouait du thème de la survie et a réuni des artistes tels que Fabrice Gygi un incontournable parrain pour la jeune scène vaudoise Christian Dosenbach Éric Angenot des étudiants en master à l ÉCAL de Lausanne Simon Deppierraz Jacob Bendjama Frederic Cordier et Samson Guyomard Depuis six expositions collectives s y sont déroulées ainsi qu un workshop un barbecue présentation de travaux proposé par Samson Guyomard dans une recherche de formats inédits Pour Aurélien Collas la ligne est claire il s agit d exposer de l art contemporain pas de faire des expos de squat Le white cube s est il imposé dans les ruines L accrochage muséal sera t il de mise Nous n avons pas raté le dernier vernissage à la Dépendance ce samedi 6 février avec Charge utile un trio de

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/RENENS/CHARGE-UTILE-DEPENDANCE/s2/breve-259.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive