archive-es.com » ES » X » XN--DAT-DMA.ES

Total: 456

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Daté — AMATEURS DE PEINTURE — Annecy
    peut faire simple Il ne faut pourtant pas s arrêter aux apparences l amour de la citation y est récurrente Il y joue la misère du monde et plus précisément celui de l artiste Proche parfois du gag il se met en scène dans des compositions de peinture classique ou face à des références de l histoire de l art La parodie et le détournement sont des outils qu il

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/ANNECY-JEAN-CLAUDE-GUILLAUMON-ARTOTHEQUE/s2/breve-209.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive


  • Daté — OFF ZÉRO — Genève
    oublier Quand on ne le sait pas encore mais très prochainement l ensemble des espaces indépendants dédiés à l art contemporains se sont donnés rendez vous pour un vernissage commun de 24 heures Sous l impulsion de l association Espace Temporaire et du lieu Agent Double cette initiative ne prétend pas rivaliser avec la Nuit des Bains telle la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf Elle

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE-OFF-ZERO/s2/breve-212.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — — France
    Nostalgie Enfin lors d une nuit d insomnie trop de mauvais rosé sur une terrasse d Avignon en zappant sur la chaîne culturelle franco allemande il est tombé sur ce film de Chantal Ackerman Jeanne Dielman 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles et il est resté bouchée bée devant Delphine Seyrig pelant sans entrain des pommes de terre dans une cuisine non équipée triste à pleurer C en était trop A la fin des vacances assis dans l avion pour Londres devant un céleri rémoulade anesthésié sous blister il s est dit qu il fallait vraiment changer tout ça S insurger contre l avilissant consumérisme ambiant Dynamiter l abrutissement des ménagères déprimant devant leur four auto nettoyant Ne pas se laisser submerger par tous ces gadgets ménagers commandés sur catalogue une tourniquette pour faire la vinaigrette un bel aérateur pour bouffer les odeurs des draps qui chauffent un pistolet à gaufres cf le même Boris cité plus haut Et surtout surtout cesser de manger ces frites imbibées d huile comme le fait chaque dimanche son oncle Raymond cuisinier à la retraite à Cergy Pontoise Bref un gigantesque travail de réhabilitation de la noblesse du quotidien une monumentale entreprise de stimulation d un goût anémié par des années de plats surgelés avant d être corseté par les principes de la Nouvelle Cuisine Adieu Paul Bocuse Couché Joël Robuchon Au panier les frères Troisgros Toute cette cuisine française élitiste juste bonne à faire bander des cadres supérieurs de province échappés d un Chabrol toutes ces toques empesées qui tiennent on ne sait pas comment sur le chef des grands chefs Du fun des casquettes et de l authenticité voilà ce qu il faut La chaleur de l écurie mêlée à la guitare de Bruce Springsteen en faisant des cookies Born to run suis moi dans la grange have some fun and cook with Jamie The Naked chef était né et il avait plus d un pie sur la planche surtout dans son pays d origine qui a tout de même érigé la jelly fluorescente au rang de spécialité nationale Après avoir relevé avec succès le défi pachydermique de la réforme des cantines scolaires britanniques qui n étant pas une mince affaire a nécessité l aide de sa copine Cherie Blair Jamie a décidé de délivrer son message au reste du monde Désormais grâce à lui de Manchester à Vancouver en passant par Knokke le Zoute on sait préparer vite fait une salade de fèves fraîches à la pancetta ou se concocter un petit risotto au haddock arrosé de vodka quand on ne redécouvre pas carrément le charme pittoresque d un gratin de topinambours en plein essor le topinambour à la stupéfaction de ceux qui en ont été gavés pendant la guerre Si Jamie a réussi son coup ce n est pas vraiment parce qu il a convaincu ses semblables de mieux s alimenter mais plutôt parce qu il a réussi à transformer une tâche faire la cuisine longtemps considérée soit comme ingrate

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/SEMIOTICS-OF-THE-TOPINAMBOUR/JAMIE-OLIVER/MARTHA-ROSLER/FABIENNE-RADI/s2/article-96.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — LA BIG MAC — Genève
    un chemin dans les différentes places to be et interstices dévolus à l art A croire que tout le monde a été engagé de gré ou de force avec au bout la carotte d une couverture médiatique irréprochable Altruiste ou non cette manifestation reste l occasion de provoquer le plus gros brassage culturel temporaire à Genève Tout le monde y va donc de sa programmation sans se souvenir que le

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE-BIG-MAC/s2/breve-211.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — RENTRÉE DOWNTOWN — Lausanne
    quelques années cet ancien quartier insalubre vibrait au rythme des ateliers pas chers et des débordements humains en tout genre Désormais il semble se lisser et se sécuriser au profit d une utilisation essentiellement mercantile Espérons que ce Tour du Cadran saura souligner le potentiel dormant de cet espace A noter Open Art une visite pour les initiés et non initiés de la scène artistique lausannoise avec notamment une ballade

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/LAUSANNE-RENTREE-DOWNTOWN/s2/breve-208.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — BIENNALE DE LYON — Lyon
    portes dans quelques jours les 14 et 15 septembre pour les professionnels le 16 pour le public Thierry Raspail directeur du Musée d art contemporain de Lyon et directeur artistique de la biennale a invité Hou Hanru commissaire et critique d art chinois qui remplace au pied levé Catherine David Il promet d inviter des artistes inconnus des scènes européennes pour notre plus grande joie À bientôt à la Sucrière

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/LYON-BIENNALE/s2/breve-214.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — SwissMiniatur Melide, Nicola de Marchi — Melide
    enthousiasme de ses hôtes à l heure du gin pousse Callingham à poursuivre cette expérience Il peuple alors le bassin de paysages ruraux et autres éléments pittoresques Ainsi même dans la petite histoire du monde de la miniature le progrès et l essor économiques arrivent grâce au chemin de fer En 1929 le très petit comté de Bekonscot ouvre ses portes au grand public Depuis beaucoup ont suivi l exemple de Bekonscot dont la Swissminiatur et beaucoup continuent à le faire Un nouveau parc ouvre tous les trois ans selon l IAMP l association qui réunit les parcs en miniature Notamment en Chine et en Inde des pays qui subissent tout particulièrement le charme de ce genre d endroit ce qui n est une surprise que partielle comme on le verra par la suite Aujourd hui les parcs en miniature éparpillés dans le monde sont une quarantaine VISITE D UN DRÔLE DE PAYS DANS UN DRÔLE DE MONDE 2 3 4 5 6 7 La Swissminiatur n est pas une réduction pure et simple de la Suisse Notre but précise la brochure a été dès le début celui de synthétiser symboliser résumer de quelques manières la Suisse C est pourquoi à la Swissminiatur comme dans un décor de film les lacs peuvent être selon votre imagination le Léman ou le lac de Constance pict 1 Une fois franchis les portails d un parc d habitude on se promène sans un but Ici l euphorie des enfants pousse souvent le visiteur à dévier du parcours chiffré de la brochure dans le dédale de réseaux et petits chemins Du Monument dédié à Tell Altdorf 2 à la Cathédrale de Fribourg où une bande de motards se font bénir 3 La Swissminiatur ravit ainsi d emblée par l incongruité de ses éléments une autoroute déserte avec un grand Mövenpick 4 côtoie la Chapelle de Tell au bord du lac des quatre cantons où nage une carpe surdimensionné dans un bassin La compréhension de l uvre n est pas en danger La vraisemblance du détail compte plus que l incohérence de l ensemble Le secret est de se faire ravir un moment par l artifice Faire son propre film L illusion que donne alors au sujet la miniaturisation est celle d un point de vue très large et détaillé sur le réel The reduction in size and the use of artifice make the representation of nature even more real than nature itself Rolf A Stein A la Swissminiatur c est la même chose on salue une nouvelle perspective L impression d avoir une vue d ensemble de détecter la vraie fausse nature des choses Un artifice une illusion qui est familière à beaucoup d artistes qui exploitent la miniature Fischli und Weiss Kennedy James la malaisienne Simryn Gill et j en passe ou à des photographes comme Olivo Barbieri qui cadrant l objectif de leur chambre photographique sur des plans très larges obtiennent l effet d un environnement urbain qui ressemble à la maquette

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/B-MUSEUM/SWISSMINIATUR-NICOLA-DE-MARCHI/s2/article-98.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Vertiges à la Grosse Pomme — New York
    de là le Whitney Museum est l antithèse du MET architecture des années 70 six petits étages coffrage béton expositions multiples gardiens noirs de la cinquantaine Au rez de chaussée une animation de Sadie Benning à l étage Claes Oldenburg et son fameux WC mou ses frites et mégots géants mous aussi Autre étage autre star Dan Graham avec ses photographies des périphéries américaines des années 60 et ses pièces les plus typiques des années 70 structures en verre miroir installations avec dispositif caméras miroirs d autres multimedia dont celle ci à remarquer Artists and Architects works that influenced me qui est à la fois un hommage à ses paires et pères et une clé de lecture pour son propre travail Son aveu I love magazines because they are like pop songs donne une couleur presque rock n roll à l ensemble On trouve à un autre étage la collection du musée Koons LeWitt Rauschenberg Rothko mais aussi Peter Cain Jakob Lawrence Franz Kline moins connus en Europe Dans l expo Photoconceptualism 1966 1973 on retrouve la fine fleur de nos classiques de l art conceptuel de Mel Bochner à Adrian Piper Quant au Whitney Program le programme pédagogique du musée il n est pas disponible sur place mais en ligne A noter l ouverture prochaine d une extension du Whitney Museum dans le Midpacking District vers Chelsea Le MoMA est LE musée américain tel qu on se l imagine gigantesque et exubérant six étages à mille recoins plusieurs expos par étage Comme le MET il s ouvre aussi sur une pièce spectaculaire un hélicoptère est suspendu au dessus des premières marches en entrant dans les salles d expositions Installation monumentale au premier étage par Song Dong sorte de vaste marché aux puces chinois des milliers d objet soigneusement rangés par famille étalés ou posés sur des meubles ou sous une cabane Entre exotisme archéologie et consumérisme c est un véritable monument du quotidien Une exposition suit puis une autre Les visiteurs public culturel sont âgés de quelques mois à 90 ans on s y presse en poussette et fauteuil roulant Surtout surtout on sera ému aux larmes de voir nos grands classiques vus et revus dans des livres d art depuis notre plus tendre enfance elles étaient donc là la Danse de Matisse et la Roue de bicyclette de Duchamp La nuit étoilée de Van Gogh la Fresh Widow et le Mètre étalon du père Duchamp aussi L accrochage est intelligent quoique non parfait techniquement Enfin au sixième une rétrospective James Ensor ou les racines du surréalisme belge Il n y a pas à tortiller le MoMA est didactique sans être gonflant Certes il en impose par sa taille et ses trésors trésors d une telle aura qu on aimerait presque y déposer un bouquet ou un cierge à leurs côtés Cette année le Guggenheim fête ses 50 ans Oui le bâtiment est exceptionnel rotondes majestueuses lignes parfaites énorme bijou sensé être écrin ce gros savon est posé en

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/NEW-YORK/MUSEES-VERTIGE/SOPHIA-BULLIARD/s2/article-97.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive