archive-es.com » ES » X » XN--DAT-DMA.ES

Total: 456

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Daté — MÉLIES À LA SORIN — Genève
    les clichés du milieu artistique avec les affres de la création Invité spécial de cette Bâtie 2009 il offre un hommage à Georges Méliès au fil d une exposition parcours très animé qui s étend du Forum Meyrin à Saint Gervais en passant par la salle du Faubourg et l Alhambra À travers des installations vidéos interactives de théâtres de poches et d holographies il développe une série d auto

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE-PIERRICK-SORIN-MELIES-BATIE/s2/breve-204.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive


  • Daté — CARTE POSTALE DE VERCORIN — Vercorin
    art contemporain in situ Pour sa première édition elle offre à l artiste tessinois Felice Varini la totalité du village comme terrain d action Fidèle à ses jeux de perspectives et de trompe l oeil il propose à partir d un point de vue en terrasse de découvrir Vercorin et ses façades traditionnelles recouvertes de cercles A la fois support et format de cette pièce intitulée Cercles et suite d

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/VERCORIN-ART-CONTEMPORAIN/s2/breve-206.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — RETOUR D'ITALIE — Sierre
    qui s est déroulé fin août à Sierre la Fondation Rilke dédiée à l écrivain organise l exposition Sur les pas de Rilke en Italie La péninsule adriatique fut l une de ses principales destinations de voyage au point qu il la présente comme son premier manuel de formation Au fil d une documentation photographique et surtout graphique l accrochage dissèque ses voyages et précisent les différentes influences exercées sur

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/SIERRE-RILKE/s2/breve-207.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — — Gelfingen
    noire et d un tablier blanc fripé puis les mains et enfin le buste et le visage d une domestique qui atterrit nonchalamment sur le parquet et vint à ma rencontre Je luis souris et levant le bras pour lui signifier qu il était inutile qu elle s approchât davantage je lui demandé une chambre donnant sur la mer Elle sourit à son tour mais ne parut pas me comprendre et marchant toujours porta la main à son visage où ses doigts semblèrent vouloir modeler ses lèvres afin que son sourire fût pareil au mien Elle approcha encore fléchissant peu à peu un genou qui lorsque son corps fut presque à mon contact me heurta la jambe cependant que j écartais les pieds entre lesquels s insinua sa pantoufle en même temps qu elle s inclinait et que son bras frôlant mon épaule esquissait autour de moi un geste d enveloppement Son visage à ce moment fut si proche que je pensais qu elle allait me donner l accolade mais elle se pencha un peu plus et sa main courant sur la mienne la reconnut puis saisit la poignée de ma valise Ainsi nous fûmes tel un couple dans l attente de la première mesure d une danse Attente qui prit fin quand je lâchai mollement la poignée retenue par la main de celle qui déjà dans un mouvement contraire se redressait et dont le visage une fois de plus m effleura Pivotant sur un talon elle se trouva son épaule contre la mienne en face de l escalier Et je crus lire dans ses yeux comme une invite lorsque son genou souleva sa robe et qu elle demeura dressée sur la pointe d un pied l autre levé et dirigé vers le plancher posture en laquelle on eût dit qu elle attendait de ma part une réponse à son invitation à la marche qui d ailleurs ne tarda guère car je pliai tout de suite le genou et me dressai comme elle sur l avant de ma chaussure Alors sa jambe se détendit son corps bascula et sa pantoufle toucha le plancher son bras libre ordonnant le rythme de la marche Sans effort je l avais imitée et coude à coude nous faisions mouvement vers le fond du vestibule qu elle scrutait comme pour s assurer que nul obstacle ne se dressait devant nous Ses pantoufles frappaient le sol avec un bruit léger à demi couvert par le claquement de mes semelles le murmure des tissus froissés de nos vêtements et parfois un craquement profond de fibres et de jointures Aux approches de l escalier elle inclina vers moi la tête et telle elle semblait m adresser un adieu alors que ses yeux me disaient que notre séparation ne serait pas définitive et que nos regards qui allaient se quitter se retrouveraient bientôt Aussi je ne fus pas surpris quand elle me devança au souvenir de son regard j étais bien certain que sa pensée demeurerait tournée vers moi

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/LE-REVERS-DE-LA-NOTE/JEAN-REVERZY/JULIEN-MARET/s2/article-101.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — revue — septembre 2009
    UNIFORMES AMATEURS DE PEINTURE OFF ZÉRO ÉCLAIRAGES SEMIOTICS OF THE TOPINAMBOUR BIENNALES FESTIVALS LA BIG MAC RENTRÉE DOWNTOWN BIENNALE DE LYON VISITES SWISSMINIATUR VERTIGE A LA GROSSE POMME MÉLIES À LA SORIN CLIMAT CARTE POSTALE DE VERCORIN RETOUR D ITALIE NOTES EN DÉRIVE LE REVERS DE LA NOTE ONT CONTRIBUÉ À CETTE ÉDITION BENOÎT BILLOTTE SOPHIA BULLIARD LAURO FOLETTI JULIEN MARET TERESA MARANZANO NICOLA DE MARCHI FABIENNE RADI LETICIA RAMOS

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/art-contemporain/S2/revue-0909.print (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Verdresse ne meurt, Editorial #10, juillet/août 2009 — Arles
    nous couver on ne pourra l occulter Les oracles le disent il n y a qu à écouter la Pythie grillon s exciter dans les arbres à la vapeur des grillades Sans se laisser accabler d aucuns aimeront provoquer Madame Pour une caresse de la brise de mer ou un encornage sournois au détour d un marais de Camargue la plus chic tenue de sport sera exigée avec une savante boussole à la ceinture Brûlés par le soleil rincés par de méchants orages dévorés par les pires insectes mordus par d invisibles vipères certains retrouveront avec joie usés mais heureux le chemin du macadam Faisons avec sans pour autant oublier nos familles de substitutions Exploit federistique procession jacksonienne couleuvrage cathodique les champs d activités sont en entrée libre Cartes postales et diaporamas photo tradition estivale oblige seront au rendez vous pour les abonnés absents Fétiches exotiques ils sauront rappeler ces moments non partagés sous le couvert des plus purs sentiments copiés collés De Brooklyn aux bords de l Arve du cabanon au relais château en Espagne on ira camper avec les sinistrés du précédent séisme ou enquêter sur les meilleures glaces de la place Qu importe les seules marques importantes

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/EDITORIAL/LAURO-FOLETTI-SOPHIA-BULLIARD-BENOIT-BILLOTTE/s2/article-93.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — EX-SHARK, Database 59 — Genève
    un ni l autre les gérants ont changé mais le lieu est le même à savoir le seul bâtiment debout à Artamis Géré par une bande d amis qui ont leur atelier à l étage à ex Basic fm le lieu a réouvert stratégiquement le soir du vernissage d été du MAMCO à savoir le 23 juin dernier Des fêtes et DJ sessions en vu dès la rentrée à moins

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/geneve/ARTAMIS-SHARK-DATABASE-59/s2/breve-193.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté —  — Genève
    Genève Le groupe OUPS a reçu un atelier de la ville il emménagera en janvier 2010 à l Usine Longue vie à OUPS Citons encore d autres heureux gagnants et futurs locataires dès 2010 à titre gracieux merci la Ville Luc Mattenberger Beat Lippert Fanny Garcier Baptiste Gaillard Les mêmes qui ont remporté les bourses fédérales à Bâle en juin Bravo à tous et bon déménagement pour les autres Permalink

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE/ATELIERS-VILLE-FMAC/s2/breve-203.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive