archive-es.com » ES » X » XN--DAT-DMA.ES

Total: 456

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Daté — Dress Code : ZONOFF CAFÉ au Labo — Genève
    l Usine la plaque tournante zonoff net se téléporte une nouvelle fois hors de la toile le 1er avril au Labo à Genève Pour l occasion habillée en Internet Café où cinq écrans présenteront les 24 exercices libres d autant d artistes réunis autour du format audiovisuel web supportable vidéo animations et autres youtuberies Déguisement sans taches décor qui fait corps Webmaster of Ceremony Jonathan Frigeri www zonoff net LABO

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE/ZONOFF-LABO/s2/breve-135.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive


  • Daté — Exposition "Flux" du Conseil du Léman — Région lémanique
    suisses et français ont réalisé des prises de vue sur le quotidien des pendulaires frontaliers A la fois présente dans des communes suisses et françaises cette programmation cherche à questionner la notion d échange entre ces différents territoires et la possibilité de destinée commune Proche de l étude sociologique ce projet plastique pourrait passer davantage pour un acte de bonne conscience de la part des administrations locales soucieuses de soutenir la cohésion franco suisse La plus value esthétique culturelle est bien trop souvent employée pour couvrir un manque de travail en profondeur et sur du long terme Cette exposition permet tout de même de mieux apprécier la région via les différents lieux où elle sera présentée et d assister à une série de débats www expo flux org du 30 janvier au 15 février Lausanne Esplanade de Montbenon Annecy Jardins de l Europe du 12 mars au 29 mars Archamps Parc d affaires international du 23 avril au 10 mai Nyon Jardin du Conservatoire Evian du 4 juin au 21 juin Vevey Jardin du Rivage du 4 juin au 16 juillet Divonne Esplanade du Lac du 16 juillet au 2 août Sion es Iles de la Bourgeoisie de Sion du

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/arc-lemanique/CONSEIL-DU-LEMAN-FLUX/s2/breve-127.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — DESIGNERS COCKTAIL — Fribourg
    Vadrot architectes et designers ayant fondé en 1999 La salle de bains un espace d art contemporain indépendant à Lyon ainsi que d Olivier Huz et Claire Moreux designers graphiques responsable du label Aspic Records depuis 1997 et de Digital Baobab Leur volonté commune d expérimenter de questionner le design et la création contemporaine fait d eux des touche à tout Ils mélangent par dosages subtils aussi bien l architecture

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/fribourg/COCKTAIL-DESIGNERS/s2/breve-130.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — PROGR BERNE J-50 — Berne
    pauvres de Suisse en équipements culturels offrant notamment de l espace à plus de 150 créateurs et développant des collaborations à une échelle internationale L objet de la votation oppose sur fond de bataille juridico politique le projet des artistes à un centre de remise en forme piloté par un groupe zurichois à qui la Ville dans un premier temps avait accordé le bâtiment pour une bouchée de pain Avec

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/berne/PROGR-VOTATIONS-17-MAI/s2/breve-140.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Arteppes Annecy, interview d'Olivier Godeux — Annecy
    création contemporaine Etait ce une volonté interne ou davantage une demande de la ville ou autre O G C est avant tout la volonté d une équipe de professionnels soutenue par les élus associatifs Depuis 1993 la MJC Maison de l Enfance ainsi que les 3 autres MJC d Annecy a conclu et reconduit jusqu en 2011 une convention avec la Ville d Annecy Dans ce cadre chaque MJC doit répondre à une mission culturelle dite de centralité confiée par la municipalité en proposant un projet culturel original à visées éducative et sociale et complémentaire des autres offres culturelles annecienne Daté L activité de résidence d artiste est elle une volonté de faire rencontrer les artistes et les habitants O G Oui Daté Quels sont les moyens alors mis en uvre O G Nous accueillons l artiste pendant cinq mois Nous prenons à notre charge le logement les déplacements et l alimentation Un Budget de 3000 est distribué entre la présentation d une exposition par l artiste en début de résidence janvier février et la production de l oeuvre de fin de résidence Une bourse de 3000 est octroyée à l artiste Daté Conservez vous des traces ou diffusez vous des publications ou micro éditions O G Ceci est fonction du mode d expression de l artiste En matière d art contemporain nous sommes souvent sur des processus semi privé ou touchant à l intime et sur des modes de réalisation et de production éphémères Sur un jeu entre médiation et médiatisation de l oeuvre Des publications sont parues pour les résidences de Slimane Raïs Marika Bührmann Michael Buckley Sigrid Coggins Alexis Jahiel Daté Avez vous une ligne de conduite précise vis à vis des choix des artistes O G Les résidences sont ouvertes à tous les genres et quelques soient les moyens d expression dès lors que le travail d un artiste est ancré dans une réflexion comtemporaine Daté Sur quels critères les sélectionnez vous êtes vous en partenariat avec un jury extérieur consultatif O G Les artistes sont sélectionnés sur leur capacité à rentrer en contact avec une population à collaborer au sein d une structure socio culturelle dont le projet relève de l éducation populaire et donc non élitiste et sur leur compétence pédagogique puisqu ils interviennent tout au long de la résidence dans le cadre d un dispositif d éducation artistique conduit par l arteppes les Parcours Culturels organisés par la Ville d Annecy Le jury consultatif est composé de professionnels et d administrateurs de la MJC Le choix de l artiste est proposé par le responsable de l arteppes Daté Cette année 2009 l arteppes accueille sa 13e résidence si je ne me trompe pas Pourriez vous me communiquer le nom de l artiste et son projet de travail avec son insertion dans le tissu local O G L artiste en résidence est Arnaud Wëyh Il met actuellement en oeuvre un projet dont l aboutissement est une uvre à caractère participatif intitulée Less is more

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/ANNECY/ARTEPPES-OLIVIER-GODEUX/BENOIT-BILLOTTE/s2/article-60.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Transit, Marco Costantini — Renens
    a été donnée par la municipalité à Trivial Mass Production qui mandate alors Marco Costantini curateur indépendant et renanais 30 années durant Il nous explique le projet Transit L originalité de Transit n est pas d être en milieu urbain mais plutôt son contexte de chantier et de mutation qui implique une durée Le procédé de l exposition est celui du cadavre exquis Chaque intervention complète ou peut entrer en dialogue avec la précédente l exposition se construit sans que les artistes sachent ce que les autres vont faire Le flyer se veut la traduction de ce jeu puisque chaque intervention ajoutera une nouvelle couche d impression sur le papier L autre principe est de faire collaborer les artistes avec les habitants de la ville Chacune réalise donc une première oeuvre exposée toute l année au centre ville puis revient 2 semaines plus tard pour en faire une deuxième avec des particuliers ou des collectivités locales Il s agit d un grand projet de dialogue nous explique le curateur on va vers les gens Les artistes vont vers les gens C est un projet où l on parle beaucoup par le nombre d interlocuteurs notamment Il faut défendre expliquer faire de la médiation Le projet est donc accompagné d un plan de beaucoup de bornes dans la ville pour expliquer le projet l oeuvre l artiste Son caractère hors les murs demande de l accompagnement on change de contexte Et oblige a être réactif Claudia Comte a ouvert les feux en donnant une seconde vie à un tilleul arraché de la Place du Marché geste qui a fortement ému la population Déposé dans la Grand Rue le tronc a été sculpté à la tronçonneuse par l artiste Une procession emmenée par un orchestre New Orleans a parcouru samedi le centre

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/RENENS/TRANSIT-MARCO-COSTANTINI/LAURENT-KROPF/s2/article-65.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Mémoires de l'avenir : Le nouveau Musée d'Ethnographie — Genève
    à la confluence entre la Saône et le Rhône un équivalent topographique et symbolique à notre Jonction genevoise comme quelqu un l a rappelé Drôle de coïencidence quand on sait que l Etat de Genève projette de créer un pôle scientifique et culturel à la confluence du Rhône et de l Arve On parle de CERN du XXIe siècle et d un musée Guggenheim qui devrait voir le jour d ici 2015 1 Mais pour l instant ce projet demeure à l état de projet Quant à la présentation d Alban Bensa directeur d études à l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris invité le 11 mars dernier à exposer les étapes de la réalisation du Centre Culturel Tjibaou en Nouvelle Calédonie elle nous a mis en garde en montrant à quoi un musée d ethnographie ne devrait pas ressembler un objet esthétique vide signé par un énième starchitecte un symbole de la grandeur et de la magnanimité post colonialiste occidentale en l occurrence la France de Mitterrand une occasion manquée de produire un véritable élan culturel et de contribuer à une prise de conscience identitaire de la part de la minorité sociale visée Construit par exemple à la fin des années 90 dans le but de mettre en valeur les spécificités culturelles de la population kanak le musée de Renzo Piano s inspire dans les formes aux habitations locales traduites à l échelle monumentale avec les plus hauts standards écologiques et technologiques Alban Bensa a suivi l architecte dans les différentes phases de définition du projet en jouant le rôle d intermédiaire entre celui ci et l agence du développement de la culture kanak En tant qu ethnologue spécialisé dans l histoire de l île il était bien placé pour répondre aux exigences des uns et des autres Toutefois tout au long de la conférence l idée se profile que les Kanaks ne savent que faire d un centre culturel importé de l Occident pour lequel ils éprouvent une certaine méfiance voire de l hostilité À fur et à mesure que le bâtiment prend forme ils construisent des maisons tout autour comme pour renforcer leur propre territoire contre une présence envahissante Et si on s adresse à l agence pour savoir en quoi consiste l identité kanak la réponse est demandez à l ethnologue Bref le centre se construit sans que la question de sa destination soit résolue ni même posée 2 Si pour Renzo Piano le Centre de Tjibaou représentait une mémoire pour l avenir on peut aussi se poser la question de l avenir des mémoires Comment mettre à jour le patrimoine qui compose les collections d un musée C est un des défis auquel est confronté le MEG aujourd hui inventer une vision muséographique qui soit ancrée dans l histoire tout en étant susceptible de saisir les enjeux du présent En proposant dans ses salles une exposition sur le pouvoir d enchantement des masques et des sculptures africaines Medusa en Afrique Boris Wastiau

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE/MUSEE-ETHNOGRAPHIE/TERESA-MARANZANO/s2/article-64.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — The Gluckstern collection — Cheong Kwon — New York
    have purchased 25 000 of his prints and 110 000 negatives I then approached a large format book of Polaroid transfer prints done by Gregory Colbert which just begged to be looked at in full but being a polite and somewhat hurried guest I did not turn the pages It was however opened to a fantastic image of a crouched woman just barely dodging what appeared to be a large swooping bird of prey As I continued to traverse the space it became apparent to me that these are collectors who live with art very much in the everyday but to the point that it resonates in every facet of their lives All of the furniture is designed or made by artists A unique but signature John Chamberlain sculpture from repurposed automobiles is a table used with ease as a side board and as natural in the room as if it were a piece of furniture purchased in a showroom Although most of the furniture are works that have been commissioned they work as art that is clearly lived in and lived with well Still further investigation reveals a series of color photographs by Dan Budnick of famous artists like Jasper Johns Wilhelm de Kooning and Roy Lichtenstein An enormous green Dale Chihuly glass sculpture is leisurely suspended next to a grand piano Oaxacan Wood Carvings adorn all the windowsills throwing the eclectic mix into an unadulterated whimsy of color amidst a modernist architectural space And then finally I notice a very large Julian Schnabel self portrait an almost modest crown to the collection I settle on a glass of wine and happen upon a group of women standing apart from the crowd One of them smiles and says hello in an unexpected but welcome gesture It is Judy Gluckstern

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/NEW-YORK/GLUCKSTERN-COLLECTION/CHEONG-KWON/s2/article-62.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive