archive-es.com » ES » X » XN--DAT-DMA.ES

Total: 456

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Daté — EVA & ADELE — Genève
    29 janvier au 13 mars 09 Galerie Guy Bärtschi Genève Dans le registre des athlètes des zygomatiques on peut citer les Misses et Misters de tous pays sans oublier les inénarrables Eva Adele Ce couple mythique est de tous les vernissages de toutes les biennales documenta et autres manifesta Leur présence illumine les manifestations d art les plus obscures par leurs tenues identiques extravagantes et sophistiqués dès lors que vient

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/geneve/EVA-ADELE-BARTSCHI/s2/breve-88.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive


  • Daté — Le Bureau des Transmissions propose de déjeuner au Mamco — Genève
    souhaitent profiter de leur pause pour rencontrer un journaliste un écrivain ou un commissaire d exposition Pendant une trentaine de minutes ce temps de suspension souvent consacré à se changer les idées est alors employé pour nourrir son propre regard avec un nouvel apport culturel et intellectuel Cela avant de passer à table où un repas léger est servi aux intervenants qui peuvent continuer à dialoguer ensemble en toute convivialité S il est vrai que la démarche subjective de l invité peut ouvrir des nouvelles perspectives et dégager des visions inédites cette formule à la carte ni académique ni didactique a tout pour plaire à ceux qui n osent pas franchir le seuil du musée par crainte de se retrouver seuls confrontés à la modernité et à la post modernité Une courte visite dans un climat détendu et amical permet de familiariser ce public potentiel avec les grandes salles du MAMCO L histoire personnelle qui lie le guide d un jour aux uvres du musée sera t elle susceptible d encourager chez les néophytes et les desk people une approche plus directe à l art de notre temps Serait ce une nouvelle stratégie des institutions muséales de médiation ou de communication Le président de l AMAMCO Rainer M Mason a inauguré ce cycle de rencontres au mois de novembre suivi par Samuel Schellenberg responsable de la rubrique culturelle au Courrier et par Emmanuel Grandjean journaliste culturel chez Edelweiss Au rendez vous par la suite Julie Enckell Julliard conservatrice du Musée Jenisch à Vevey Claude Huber Tatot enseignant à la HEAD Charles Pictet architecte et Christian Besson enseignant lui aussi à la Head Il semble que cette formule conviviale fasse école Pour les amateurs du genre une variante est également proposée par Fri Art Be my guest permet d élargir le

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE/MAMCO-BUREAU-TRANSMISSIONS/TERESA-MARANZANO/s2/article-42.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Revue Coma n°4 au café Livresse — Genève
    pas dans le sens de celui du structuralisme Barthes Foucault et compagnie Eux ils cherchaient à redonner la présence du texte avec lui même sans l ombrage de la vie de l écrivain Il s agissait avant tout d un nouveau rapport critique au texte d une nouvelle méthode en réaction contre la tradition dixneuviémiste qui cherchait les p tites histoires Et certainement aussi en réaction contre une certaine utilisation de la psychanalyse Encore que Mais si Coma préconise l effacement de l auteur ce n est pas pour redonner une autonomie au texte L effacement de l auteur signifie avant tout l effacement du texte Au fond de la déconstruction de l autosuffisance du texte envers lui même Et ça se fait tout seul Comme le disait Jacques Derrida en substance c est pas moi qui déconstruit ça déconstruit à l insu du sujet dans le dos du pouvoir A vrai dire je n ai pas tout à fait compris le sens de ces paroles En effet que peut bien vouloir dire l effacement du texte Alors que Coma présente une collection de courts textes disons de fiction Il s agit moins de l effacement du texte que de son autosatisfaction de son potentiel narcissique C est aller plus loin que la crise de l auteur avec son oeuvre comme a pu le faire le Nouveau Roman Robbe Grillet et la clique des Editions de Minuit Ils cherchaient à atteindre une objectivité une surface lisse un lien neutre et flou avec les personnages Coma je crois tente d opérer une crise du texte avec lui même dans l intention qu il transgresse sa textualité pour atteindre plutôt sa texture C est épais il y va des matières Pour le dire à travers une image de pousser le texte à

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE/COMA-LIVRESSE/JULIEN-MARET/s2/article-44.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — LIVE IN THE BOOK — Mendrisio
    des curateurs et philologue des balabiott les danseurs nus du Monte Verità a juste eu le temps de faire parler d elle et de remettre un instant au c ur de l attention le rôle central du curateur dans l art de ces quarante dernières années rappelons en passant l expo collective novatrice When Attitude become form live in your head 1969 Kunsthalle de Berne et de fermer ses portes

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/mendrisio/HARALD-SZEEMANN/s2/breve-101.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — SUCCES DAMNÉS, BILLYBOY* & LALA — Gland
    seront enregistrées au Portugal sans pour autant que la sortie du disque suive Les bandes master originelles seraient soient disant perdues à tout jamais Mais ô miracle Lala en aurait conservé un seul CD Sur l invitation de la revue Sang Bleu pour son dernier numéro Lala masterise ce pré mix dans les Studios Dinemec Records à Gland Et voilà la naissance ou renaissance de SUCCES DAMNES The Lost Album

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/musique/gland/SUCCES-DAMNES-LOST-ALBUM-BILLYBOY-LALA/s2/breve-76.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — Argento Migliore — Naples
    mort il se coupera totalement de la troupe réorganisée par la femme de Julian Judith Malina Il s engage alors en solo dans un processus de performances radicales violentes dans la rue dans les parcs elles finissent souvent avec l arrivée de la police face à un Argento Pan nu avec une couronne végétale hurlant et décapitant des poupées dans un registre dionysiaque Proches du Living Theater et d Antonin Artaud ses performances sur le mode de la provocation misent sur l agressivité et la catharsis Elles le placent dans le champ de l art il rencontre l avant garde européenne du moment Minus Delta T Mike Hent Titus Jean Jacques Lebel Robotnik et des collectionneurs des galeristes des intellectuels il reste marqué par sa rencontre avec l écrivain de la Beat Generation Gregory Corso Il s introduit en tant que performer dans les vernissages et fait scandale cris et casse Dans les années 90 le galeriste Fabio Sargentini lui fait don d un important matériel livres d artistes multiples catalogues graphiques cartes signées lithographies Cette fameuse galerie romaine a vu défiler les artistes de Fluxus et d Arte Povera dans les années 60 le matériel est conséquent et précieux Argento met alors en place son propre système économique avec le business qu il développe vente achat troc du matériel acquis il finance sa propre revue d art contemporain Collant feuille volante qui lui permet de diffuser ses articles et ceux d intellectuels italiens Luca Patella le critique d art Gabriele Peretta le poète Gino Scarfagione le marxiste Filadelfo Anzalone Une quarantaine de numéros Collant paraissent assortis du Collant Art Book avec la liste du matériel disponible Joli coup concrètement il poste et reçoit des colis ce qui le fait vivre et finance sa revue qui se permet une certaine

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/NAPLES/ARGENTO-MIGLIORE-SOPHIA-BULLIARD-BAMBOULE/s2/article-46.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — revue — février 2009
    VEVEY THÉÂTRE DE L USINE PRIX DU QUARTIER DES BAINS ÉCOLES D ART SWISS EXHIBITION AWARD WEB CONCLAVE OBSCURUM HARALD SZEEMANN VISITES LE ROI EST NU JOSÉ PARLÀ LAS VEGAS REVISITÉE INFERNO AT THE ELYSÉE EVA ADELE MÉDIATION DÉJEUNER AU MAMCO ÉDITIONS MUSIQUE COMA 4 LIVE IN THE BOOK SUCCÈS DAMNÉS NECROLOGIE ARGENTO MIGLIORE ONT CONTRIBUÉ À CETTE ÉDITION BENOÎT BILLOTTE SOPHIA BULLIARD LAURO FOLETTI CHEONG KWON TERESA MARANZANO NICOLA

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/art-contemporain/S2/revue-0902.print (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté — La chapelle de l'ONU (IV) — Genève
    de Barcelo on parle de 6 millions d euros Silence de l artiste à ce sujet parler finances serait ce trop trivial ou parfaitement tabou Ou l épouvantail de la finance permet il d éviter d autres questions Sécurité Un tel incident s il venait à se vérifier soulèverait de multiples questions ayant trait tant à la sécurité de l ouvrage qu au rôle des différents acteurs qu il implique Pour revenir à des questions purement techniques rappelons quelques règles inévitables liées aux normes de sécurité basiques de salles accueillant du public Celles ci doivent répondre aux exigences des normes M zéro au niveau européen risque zéro au niveau des consignes du feu matériaux ininflammables et parfaitement ignifuges c est à dire que seuls sont autorisés des matériaux tels que le plâtre le ciment la gouache et autres La norme M zéro fait l objet d inspections très strictes très sévères les inspecteurs accompagnés de représentants de l état regardent tout partout Au niveau suisse des règles également draconiennes existent quant à la combustibilité les dégagements de fumée les dégagements toxiques Certes l ONU est considérée comme territoire international ce n est ni l Europe ni la Suisse Compte tenu des dispositifs de vigilance on peut imaginer que les normes considérées comme valables dans son enceinte sont les plus drastiques possibles On aurait tort d imaginer que les services de sécurité la police du feu de l ONU n aient pas fait consciencieusement leur travail et n aient pas respecté les normes les plus strictes Responsabilité Daté es a rencontré différents collaborateurs du chantier des artisans et des fournisseurs qui ont travaillé sur le projet à différents stades Certains s inquiètent de la part de responsabilité qu ils pourraient endosser dans le cas d un éventuel accident ou sinistre Ils

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/GENEVE/DOSSIER/MIQUEL-BARCELO-ONU-IV/SOPHIA-BULLIARD/article-23.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive