archive-es.com » ES » X » XN--DAT-DMA.ES

Total: 456

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Daté - - Cormatin
    vidéos d artistes vidéos prêtées et présentées par des collectionneurs privés En effet depuis 2006 Isabelle et Jean Conrad Lemaître collectionneurs d art éclairés ont pris l habitude de montrer au Lieu dit leurs nouvelles acquisitions de vidéos d artistes En 2010 la 1ère édition d un mini festival de vidéos d artistes intitulé VIDEO VIDEO voit le jour les Lemaître présentent un programme de leurs vidéos et invitent d autres collectionneurs à faire de même ainsi que quelques artistes qui présentent leurs nouveaux travaux des amis de Yassine du coin de Paris ou d ailleurs Zhenchen Liu devant le Lieu dit le 16 juillet 2011 Cette année le festival s est déroulé sur 2 jours les 15 et 16 juillet derniers Le 16 à 16 heures le public une cinquantaine de personnes prend place dans la grange parmi les uvres de Jennifer Caubet Hugues Allamargot et Sylvain Gelinotte exposition vernie la semaine précédente La projection commence ponctuée par des présentations par les vidéastes dont Hayoun Kwon Frank Hoursiangou Zhenchen Liu et les collectionneurs dont le couple marseillais Josée et Marc Gensollen et par des pauses au soleil On a le sentiment de vivre un moment précieux beau rare dans

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Cormatin-Lieu-dit-Yassine-Zaiat/s3/breve-314.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive


  • Daté - - Genève
    Staël et le 222ème de celui du jour de la prise de la Bastille grand moment de la Révolution Française que la grande dame de Coppet connut de très près L infatigable Magdalena Ybarguen accueille les visiteurs et les passants devant Zabriskie Point ce dimanche 12 juin 2011 au matin avec un catering bien fourni Autour devant On en fera le tour mais comme tout jamais tout à fait Un café croissant à la main on écoute Nolwenn Mégard une des 4 membres de Zabriskie Point avec Magdalena Vidya Gastaldon et Séverin Guelpa Pour mieux entendre on resserre le cercle pour mieux voir on se déplace On tend le cou le son se déplace À l intérieur de Zabriskie Point une installation d un couple d artistes berlinois Folke Koebberling Martin Kaltwasser Devant Zabriskie Point le 12 juin 2011 au 1er plan projet Jouez je suis à vous Comme c est le mois de juin mois de la musique et que nous sommes en 2011 précisément ici à Genève ville prospère une 20n de pianos ont été installés disséminés dans toute la ville d après un projet d un artiste anglais pianos achetés et réparés par Caritas pianos avec cette

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Geneve-Zabriskie-Point-Magdalena-Ybarguen-Nolwenn-Megard/s3/breve-310.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - - Saint-Brieuc
    du 13 au 31 août prochains Venez nous visiter sur botellon ou en personne sur les côtes bretonnes Ex Situ avec Neven Allanic Katrina Blach Paul Bowler Morgane Demoreuille Sylvia Doebelt Bodo Hansen Evelyn Jahns Judith Lavagna Falk Messerschmidt Nans Quetel Annemarie Rennert Anna Schimkat Julia Stoeckert Julius Vogelsberg Kathrin Von Ow Eva Walker Manuel Waltz Melina Weissenborn Lars Werner Daniel Windisch Ex Situ La Station VasteMonde à Saint Brieuc

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Saint-Brieuc-Ex-Situ-Bretagne/s3/breve-315.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - - Boston
    préparait sa vengeance Aphrodite entraîna les amants à l intérieur du temple qu Echion avait construit en l honneur de la mère des Dieux Ayant profané le lieu sacré ils furent transformés en lions et condamnés à traîner le char de Cybèle 6 Le 25 Novembre 1903 près de 2500 ouvrières du textile participent à la Course des Midinettes 7 épreuve reliant Paris à Nanterre en 12 kilomètres Le public n a pas encore dans l il la silhouette de la femme faisant du sport les efforts des concurrentes étaient inconnus et beaucoup semblèrent laides de geste dont elles ne se servent pas rue de la Paix Là encore il faut que les idées de la foule se fassent elles se feront je le crois 8 En 1928 aux Jeux Olympiques d été d Amsterdam se voit l ouverture des premières épreuves d athlétisme féminin Lina Radke 9 athlète allemande court le 800m en 2min 16 8 s établissant ainsi le nouveau record du monde Elle conservera ce record plus de 30 ans à la suite de quoi le Comité International Olympique 10 supprime l accès aux femmes des courses supérieures à 200m 11 Celui ci déclare que de telles courses constituent des épreuves trop épuisantes pour les femmes entraînant un vieillissement prématuré de leur corps et risquant de nuire à leur fertilité En 1967 Kathrine Switzer désire participer officiellement au Marathon de Boston 12 alors interdit aux femmes Elle s inscrit sous le prénom K mais les organisateurs 13 s aperçoivent de la supercherie et tentent par la force de lui arracher son dossard Kathrine Switer tout comme Roberta Gibbs 14 ne voulait participer au marathon que pour le plaisir de la course et du dépassement de soi S il en est d une histoire de la beauté et

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Boston-Pain-Is-Inevitable-Estelle-Ferreira/s3/article-244.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - - Bâle
    provocatrice mais mérite que l on s y attarde pour tracer de manière inattendue et presque accidentelle des liens entre la récente uvre de Katarzyna Kozyra et les idées qu Edmund Burke 1729 1797 développa dans le texte A philosophical enquiry into the origin of our ideas of the sublime and beautiful 1757 Rappelons que l essence de cet essai tourne autour de la volonté de séparer le sublime un plaisir problématique gagné au terme d une épreuve du beau un plaisir gratuit et simple 3 D après Burke le sublime correspond ainsi à tout ce qui provoque un délice c est à dire un plaisir qui dépend de la douleur et du danger du moins lorsque ces passions n affectent pas directement le sujet expérimentant mais restent à l état d idées 4 Dans ce texte Burke s efforce entre autres de rechercher ce qui provoque les affections du sublime affections qui résonnent de manière étonnamment pertinente avec l uvre de l artiste polonaise 5 Sans nous lancer dans une reprise pas à pas des différents points de cette Philosophical enquiry remarquons que les impressions lumineuses vives et leurs contrastes avec l obscurité les sons puissants répétés par intervalles ainsi que le vaste le vide et l infini mais plus encore ce que Burke nomme l infini artificiel créé par la succession et l uniformité des objets sont des effets que l on retrouve dans le dispositif de The Rite of Spring De plus la terreur un principe qui gouverne le sublime selon l auteur irlandais le pouvoir et la douleur physique renvoient également à l uvre de Kozyra et plus exactement à sa genèse et à son fonctionnement The Rite of Spring reprend le titre les mouvements et la musique d un ballet chorégraphié à l origine par Vaclav Nijinsky sur une musique d Igor Stravinsky et à partir d une scénographie du peintre Nicolas Roerich 6 Cette production des ballets russes de Serge Diaghilev qui fit scandale lorsqu elle fut montrée pour la première fois au Théâtre des Champs Elysées à Paris en 1913 est considérée aujourd hui comme une pièce fondatrice de la danse moderne Le thème de cette chorégraphie traite du sacrifice d une jeune fille dont la mort a pour but un retour à la vie au printemps Le ballet met ainsi en scène différents groupes de personnages des jeunes hommes des vieux sages et des jeunes filles les premiers choisissant sous le regard des deuxièmes une victime dans le troisième groupe 7 Lorsque Kozyra décide de travailler à partir de ce ballet elle se concentre sur la partie intitulée la Danse sacrale ou l Élue Après une première version de 30 secondes l artiste en réalise une seconde de 4 minutes 50 secondes qui reprend la séquence narrative complète de la dernière scène de cette danse chorégraphiée par Nijinsky depuis la sélection de l Élue jusqu à sa mort 8 La technique utilisée par l artiste est celle de l animation durant trois

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Bale-Nolwenn-Megard-sublime/s3/article-239.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - - Genève
    des recoins inattendus des lieux improbables et s absenter quand on cherche à la posséder Qu on tente de la figer et elle perd tout éclat se retire d elle même en elle même ne laissant de sa chair qu un pâle reflet Elle cède alors la place à des copies convenables travesties par les charmes toxiques de la communication pour aller s endormir au coeur de son château enserré de ronces Comme le feu qui couve sous la cendre d un brasier qu on croit éteint elle patiente attend des jours meilleurs où le souffle de l esprit viendra la ranimer Peut être est ce de cela dont parle le conte de la Belle au Bois Dormant Peut être assoupie songe t elle à sa lutte contre la laideur revisitant en soupirant les règles et limites dans lesquelles inlassablement on tente de la contenir En son absence le monde se lance dans des imitations approximatives prétendant à l embellissement à coup de rénovations de mises en conformité et de soit disant assainissements Les villes les rues les murs les corps tout y passe à coups de règlements de karcher de scalpel ou de seringue La beauté la vraie échappe à ces tentatives pathétiques de politiciens marchands et autres esthètes de pacotille Elle sait que le passage du temps lui rend hommage laissant sur sa peau des joyaux inestimables Tout au quotidien participe à son élaboration Du premier regard reflété au matin dans le miroir qui témoigne de son état intérieur et jusqu à son dernier souffle elle est incapable de la moindre des compositions Qu elle soit sereine ou tourmentée mélancolique tempétueuse voire tragique ses humeurs sont limpides Abyssale libertaire contradictoire parfois maladroite elle ne suit que ses intimes convictions Elle est au présent comme la mer entièrement Energie

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Geneve-Greta-Gratos-Bette-Davis/s3/article-240.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - - Les Pâquis
    t il plus que cet artiste là Sans réfection si possible et dans le cas contraire Pour généraliser cette définition de l artiste sans délégitimer en vrac dans l art contemporain tout ce qui ne relève manifestement pas du ready made et du minimum de travail matériel il faut justifier une indifférence de principe à la quantité de ce travail matériel Or c est là un effet de la pratique admise pour l artiste de faire exécuter par d autres autant qu il veut de l œuvre ou l intervention dont il se fait auteur L effort le travail qui se lit dans l intervention n a en conséquence plus de rapport nécessaire au travail matériel de l artiste lui même A quoi se mesure le sens esthétique de l artiste voyant et opticien de Duchamp A la qualité de son opportunisme Et qui peut mesurer la qualité de son opportunisme C est trop demander On pourra cyniquement dire que le marché s en charge Mais bien sûr que si on laisse au marché la fonction de mesurer la qualité de l opportunisme d un artiste la qualité devient le surnom d une quantité la cote de l artiste Je

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Paquis-Boris-Borcic/s3/article-247.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive

  • Daté - - Genève
    Mythology images de corps moites et bronzés se détachant du sable blanc d une arène romaine Les champs linguistiques se croisent pêle mêle le tout formant une constellation de références et de clins d oeil plus ou moins évidents l une des couleurs prend comme source un type de nouilles grises du Japon si si De plus ce système d associations est double En effet il est le lien entretenu par la couleur et son appellation ainsi que le résultat obtenu par l addition de produits entre eux En effet à partir du moment où l on entre dans le système M A C des associations telles que Antique Green Gesso Hot Tahiti sont possibles le consommateur devenant maître d une construction abstraite similaire à l élaboration d une île sur Second Life où un néo orientalisme peut être associé à une esthétique de science fiction par exemple Le tissu de références s élabore et s étend en fonction de la personnalité et du rythme d acquisition de l acheteur Cette thématique ne peux que nous pousser à traînasser chez Baudrillard stipulant que c est justement cette abstraction des signes permettant ainsi des combinaisons infinies qui garantit l éternité du système de consommation Dans son livre Le Système des choses il prend comme exemple l appartement de Sylvie et Jérôme qui dans Les Choses de Georges Perec abonde d objets de style oriental écossais early american Ce qui ne les empêche pas de passer leurs après midi à déblayer des piles d articles appartenant à d autres registres d autres univers à compléter par la possession Une autre caractéristique de la marque est qu il y a toujours un présentoir se détachant des autres dans l espace M A C plus petit et changeant d aspect tous les mois Ce

    Original URL path: http://xn--dat-dma.es/objects/Paris-MAC-Tania-Messell/s3/article-245.html (2015-09-25)
    Open archived version from archive